OK Tout voir

Dessins

Gérard Lardeur a toujours dessiné, à l'encre de Chine notamment. Ses dessins accompagnent toute son oeuvre de vitraux et sculptures.


à propos...

DESSINS ANNÉES 1950-1979
DESSINS ANNÉES 1980-2002
Carnets

Vitraux

Fils d’un maître-verrier, Gérard Lardeur reprend le flambeau et s’empare de son époque. Depuis 1953, il poursuit une œuvre singulière dans le vitrail, mêlant les techniques, les verres traditionnels et ceux industriels, jusqu’à créer à partir de ses deux langages : le vitrail et la sculpture.

5 églises emblématiques pour comprendre son parcours :

1964 - EVAUX-LES-BAINS / ABBATIALE SAINT-PIERRE ET SAINT-PAUL - CREUSE
1975 - 1989 - VAUCELLES / ABBAYE NOTRE-DAME - NORD
1984 - PARIS 16 / ANCIEN COUVENT DES CARMES, VILLA DE LA RÉUNION - PARIS
1991 - DINAN / ABBAYE SAINT-MAGLOIRE DE LÉHON - CÔTES-D'ARMOR
1988 - DOUAI / ANCIEN HÔTEL-DIEU - NORD

Sa conception du vitrail

1953 - FONCHES-FONCHETTE / EGLISE SAINT VAAST - SOMME
1954 - 1963 - BORDEAUX / BASILIQUE SAINT-MICHEL - GIRONDE
1954 - LIGNIÈRES-LES-ROYE / EGLISE - SOMME
1955 - PARIS 12 / MA MAISON / CHAPELLE - PARIS
1956 - LIXING-LÈS-ROUHLING / EGLISE SAINT-MAURICE - MOSELLE
1956 - RUMIGNY / EGLISE DES SAINTS INNOCENTS - SOMME
1956 - SPICHEREN / EGLISE SAINT-LAURENT - MOSELLE
1957 - LILLE / COUVENT DES DOMINICAINS - NORD
1957 - LUC-SUR-MER / CHAPELLE NOTRE-DAME D'ESPÉRANCE - CALVADOS
1957 - SAINT-ANDRÉ-DE-CUBZAC / CHÂTEAU DU BOUILH - GIRONDE

...Voir plus

Lumière sculptée

A partir du milieu des années 90, Gérard Lardeur associe ses deux langages, la sculpture et le vitrail, au sein des baies des églises Saint Pierre et Saint Paul de Langonnet, la chapelle Saint-Yves de Rennes, Saint Hérie de Matha pour ne citer que celles-ci. Il regarde alors la fenêtre mais aussi le bâtiment comme une sculpture.

3 églises devenues sculptures :

1964 - EVAUX-LES-BAINS / ABBATIALE SAINT-PIERRE ET SAINT-PAUL - CREUSE
2002 - MATHA / EGLISE SAINT-HÉRIE - CHARENTE-MARITIME
2003 - BANNALEC / EGLISE NOTRE-DAME DU FOLGOËT - FINISTÈRE

Ce qu'en dit Philippe Bonnet, Conservateur en chef du Patrimoine

1995 - LANGONNET / EGLISE SAINT-PIERRE ET SAINT-PAUL - MORBIHAN
1997 - BORDS / EGLISE SAINT-VIVIEN - CHARENTE-MARITIME
1999 - RENNES / CHAPELLE SAINT-YVES - ILLE-ET-VILAINE
1999 - SAINT-SAUVEUR / EGLISE SAINT-SAUVEUR - FINISTÈRE
1975 - 2001 - CALAIS / EGLISE NOTRE-DAME - NORD
2002 - MATHA / EGLISE SAINT-HÉRIE - CHARENTE-MARITIME
2003 - BANNALEC / EGLISE NOTRE-DAME DU FOLGOËT - FINISTÈRE
2005 - BIRON / EGLISE NOTRE-DAME-SOUS-BIRON - DORDOGNE
2005 - SAINT-JUST-LUZAC / EGLISE SAINT JUST - CHARENTE MARITIME

Sculptures

Gérard Lardeur travaille le métal dès les années 60, et soude, courbe, assemble fer, corten, inox. Il construit une oeuvre singulière et spirituelle autour de la situation et du devenir de l'Homme. Petits formats ou oeuvres monumentales, il ne cesse de chercher l'ordre du monde.


Ce qu'en dit le sculpteur

Ecritures et soudures / ANNÉES 60-70
DIALOGUE NORD/SUD / ANNÉES 70-80
À + OU - 45° / ANNÉES 80-90
Confrontations / ANNÉES 90-00
"joujoux" / ANNÉES 80-00
MOBILIER

Sculptures 1%

"Les sculptures dans la rue, ce sont des expressions qui n’ont pas de propriétaire, sans valeur marchande intrinsèque, qui laissent ainsi au regard et l’opinion qui en découle, une totale liberté. Donc le matériau de base et la finalité de l’oeuvre, c’est l’homme." Gérard Lardeur


à propos...

1962 - MÂT DE COCAGNE / BEHREN - MOSELLE
1963 - GRILLE SCULPTURE / MONTEREAU-FAULT-YONNE - SEINE ET MARNE
1967 - MUR RELIEF / CERNAY - HAUT-RHIN
1970 - SCULPTURE / EVRON - MAYENNE
1970 - FONTAINE / SAINT-LAURENT-DU-PONT - ISÈRE
1971 - 1973 - MUR SCULPTURE / LA TESTE DE BUCH - GIRONDE
1983 - SCULPTURES / CENON - GIRONDE
1974 - COURBE / VALENCE - DRÔME
1975 - SCULPTURE / CHARLEVILLE-MEZIERES - ARDENNES
1976 - SCULPTURE / SAINT-GEORGES-SUR-LOIRE - MAINE ET LOIRE

...Voir plus

Sculptures monumentales

"Je trace un cercle, forme parfaite et indéformable, je représente l’image du commencement et de la fin. Face à un volume, un espace, même un simple matériau, une forme, une tâche, un simple trait attachés à une pensée ont un début et une suite. Un mot, une émotion, un geste peuvent devenir un champ d’action. Cette action s’appuie sur ce qui est. Tout se développe en causalité." GÉRARD LARDEUR


à propos...

1960 - SCULPTURE CLAUSTRA / ANNECY - SAVOIE
1962 - AMENAGEMENT INTERIEUR / PROUVILLE - PICARDIE
1969 - SCULPTURE / TOULOUSE - HAUTE GARONNE
1970 - PORTE / PARIS - Paris
1973 - MONUMENT AUX MORTS / HERRLISHEIM - HAUT-RHIN
1974 - COURBE / ST QUENTIN EN YVELINES - YVELINES
1975 - PORTE DU CAVEAU DES EVEQUES / STRASBOURG - BAS-RHIN
1975 - 1978 - SCULPTURES / BRETIGNY SUR ORGE - ESSONNE
1979 - PLAFOND SCULPTURE / LOMÉ - TOGO
1985 - SCULPTURE TRAVERSANTE / FONTAINEBLEAU - SEINE ET MARNE

...Voir plus